Biographie

« Mellis fait son Jazz » comme elle l’entend !

 

 

 

Mellis (n. p.) latin : miel, [fig] douceur, charme, souvenir onctueux du miel de l'enfance.

 

Elle fit ses premiers pas dans la musique dès son plus jeune âge, tout d’abord à l’aide du piano, puis de la guitare, mais une passion naquit comme une évidence : le chant. C’est Nelly Ferrat, chanteuse et institutrice en maternelle, qui fit sa première instruction musicale.

 

Durant sa scolarité, elle se perfectionne au sein de différentes chorales, puis, adolescente, elle se frotta au pop-rock, engagée comme chanteuse principale dans plusieurs groupes. C’est à 20 ans qu’elle se montra à la Capitale, intégrée dans la création théâtrale et musicale Sora, Une Nuit, Un Chemin de No-Yon Kwon Schneider, avec la Cie Host et le Théâtre Coté Cour.

 

Sous l’influence de Norah Jones, Lisa Ekdahl et Diana Krall, Mellis débuta l’aventure du jazz en trio, accompagnée de deux guitaristes manouche. Leur répertoire se façonna en un swing teinté de couleurs tziganes et glamour des années 50, pour évoluer vers d’autres horizons : Nina Simone, Elle Fitzgerald, Anita O’Day, Peggy Lee, Leo Marjane... Petit à petit, Mellis grandit sous les conseils avisés des chanteuses Denise King, Mônica Passos et Jeanne Added.

 

C’est lors de sa rencontre avec Rares Morarescu, violoniste virtuose, que vit le jour : Mellis fait son Jazz.

 

Mellis fait maintenant vibrer ses cordes vocales à travers plusieurs formation swing et jazz.

 

 

 « Mellis fait son Jazz comme elle ferait sa comédie :

elle ose bousculer les conventions en y ajoutant ses inspirations »

« Une brassée d’air frais dans un univers rétro glamour »

« Un retour aux sources même de la musique contée par une voix sensuelle et pétillante »